Ignacio Aragues

« Je m’appelle Ignacio. La nourriture était auparavant pour moi juste une formalité. Je pensais « tout le monde doit manger, le plus vite possible, c’est encore mieux, afin de pouvoir s’occuper de son travail et des choses vraiment importantes”. Je considérais également la nourriture comme quelque chose qui nourrit les sens, qui est agréable et épanouissant au niveau sentimental. Cependant, au fond de moi-même, j’avais ce sentiment persistant que la nourriture avait vraiment de l’importance. J’ai toujours aimé cuisiner pour mes amis et proches par amour.

Cela fait neuf ans maintenant que j’ai complètement changé ma vie en changeant mes habitudes alimentaires, ce qui a changé mon corps, mon esprit et mon âme. Avant cela, mon état de santé général était très faible. Depuis lors, j’ai pu vérifier combien la macrobiotique est puissante pour le bien-être, la santé et le bonheur.

Ce fut une longue route chaotique avec des hauts et des bas, mais ça valait vraiment le coup. Tout a commencé lors d’une séance avec un psychologue. Il m’a suggéré de suivre des directives diététiques très spécifiques. J’ai été envoyé dans un centre médical holistique. On m’a parlé de l ‘«énergétique» de la nourriture, des aliments qui avaient un effet «expansif» et d’autres qui avaient l’effet inverse – «contractant». J’ai été époustouflé par tout ça. C’était tout nouveau pour moi. Mais la bonne nouvelle, c’est que ça a marché. Et ça a marché sur des problèmes de santé que je n’avais pas réussi à guérir autrement. C’était puissant. Très puissant. Je devais en savoir davantage.

Je me souviens de mon premier dîner “macrobiotique”. Je suis allé dans un magasin pour prendre des aliments biologiques. Je n’avais jamais entendu parler de la plupart des articles de ma liste d’achats: le seitan, le tofu, le miso, le daïkon, le sarrasin, le millet, le quinoa … c’était quoi tout ça?

C’est peut-être parce que j’ai changé mon alimentation du jour au lendemain sans aucune période de transition que l’impact a été si fort. Du jour au lendemain, j’ai arrêté de prendre du sucre blanc (que j’aimais beaucoup), des produits laitiers, des aliments cuits au four à base de farine raffinée, des aubergines … tous ces aliments qui avaient construit mon identité jusque-là. J’ai réalisé pourquoi on dit qu’il est si difficile de changer ses habitudes alimentaires. Il s’agit de renoncer à des aliments qui, d’une certaine manière, vous ont donné une identité. Changer une chose si intime implique de changer les fondements du « moi » avec lequel on s’identifie.

Je dois avouer que ce n'était pas facile au début - la réalité est que je passais toute la journée dans la cuisine.

Je devais faire ce que je n’avais pas fait jusque-là, c’est-à-dire assumer la responsabilité de ma propre santé. Prendre conscience de cela était très difficile. Mais maintenant il était temps de tenir compte des messages que mon corps m’envoyait et de prendre les mesures qui s’imposaient.

Beaucoup de choses ont changé. Physiquement. Émotionnellement. Mentalement. Je commençait à me sentir beaucoup mieux et mon esprit s’éclaircissait. Mon sommeil était meilleur que jamais. J’ai commencé à me sentir plus actif, plus concentré, plus optimiste, plus désireux de faire les choses. J’étais maintenant capable de prendre des décisions plus rapidement. J’avais plus de vitalité et je me sentais physiquement plus fort.

Mes migraines étaient parties. Elles se sont évaporées. J’étais étonné. J’avais eu des maux de tête terribles jour après jour pendant des années et ça ne faisait qu’empirer avec le temps. Jusqu’à ce que j’ai atteint un point où je les avais presque tous les jours. C’était un enfer. Mais c’était maintenant fini. Ils étaient partis. Toutes les pilules pour la migraine que j’avais l’habitude d’utiliser n’auraient plus aucun usage. Pourquoi ne m’avait-on pas dit que c’était si simple?

Mes allergies aussi étaient parties. Pendant 5 ans, je faisais des vaccins hebdomadaires pour mes allergies au pollen. Et bien, le printemps suivant a été le meilleur jusqu’alors, et avec le temps, tous les éternuements, le nez qui coule et les démangeaisons ont disparus. J’étais étonné.

J’ai commencé à lire les œuvres de George Ohsawa et de nombreux autres auteurs macrobiotiques comme Michio Kushi et d’autres auteurs espagnols. Au début, je ne savais même pas que le “régime” que je suivais s’appelait “la macrobiotique”. Ohsawa m’a ouvert à un tout nouveau monde. Au début, ses idées me semblaient plutôt radicales, et pourtant, tout cela avait parfaitement du sens. Ses écrits débordaient d’autorité. Ses enseignements étaient honnêtes et directs, mais aussi excitants. J’ai commencé à suivre des cours de macrobiotique, à suivre des cours de cuisine et j’ai commencé à suivre un chemin qui allait vraisemblablement changer ma vie pour toujours.

En 2014, après être devenu de plus en plus engagé dans la macrobiotique et avoir étudié dans différentes écoles en Espagne (par exemple Elena Corrales, Agnès Pérez, Eecuela de Vida), j’ai participé à la « Macrobiotic Summer Conference » organisée par l’Institut Kushi d’Europe. Je ne me suis jamais senti aussi à l’aise. Je ne me suis jamais senti aussi “chez moi”, si motivé, si heureux, entouré de gens qui “parlaient le même langage”. Quelque chose a changé après cela, même si je ne savais pas encore ce que c’était.

Beaucoup de choses ont changé. Physiquement. Émotionnellement. Mentalement. Je commençait à me sentir beaucoup mieux et mon esprit s’éclaircissait. Mon sommeil était meilleur que jamais. J’ai commencé à me sentir plus actif, plus concentré, plus optimiste, plus désireux de faire les choses. J’étais maintenant capable de prendre des décisions plus rapidement. J’avais plus de vitalité et je me sentais physiquement plus fort.

Mes migraines étaient parties. Elles se sont évaporées. J’étais étonné. J’avais eu des maux de tête terribles jour après jour pendant des années et ça ne faisait qu’empirer avec le temps. Jusqu’à ce que j’ai atteint un point où je les avais presque tous les jours. C’était un enfer. Mais c’était maintenant fini. Ils étaient partis. Tous les médicaments pour la migraine que j’utilisais n’avaient pas d’effet. Pourquoi ne m’avait-on pas dit que c’était si simple?

Mes allergies aussi étaient parties. Pendant 5 ans, je faisais des vaccins hebdomadaires pour mes allergies au pollen. Et bien, le printemps suivant a été le meilleur que j’ai passé, et avec le temps, tous les éternuements, le nez qui coule et les démangeaisons ont disparus. J’étais étonné.

J’ai commencé à lire les œuvres de George Ohsawa et de nombreux autres auteurs macrobiotiques comme Michio Kushi et d’autres auteurs espagnols. Au début, je ne savais même pas que le “régime” que je suivais s’appelait “la macrobiotique”. Ohsawa m’a ouvert à un tout nouveau monde. Au début, ses idées me semblaient plutôt radicales, et pourtant, tout cela avait parfaitement du sens. Ses écrits débordaient d’autorité. Ses enseignements étaient honnêtes et directs, mais aussi excitants. J’ai commencé à suivre des cours de macrobiotique, à suivre des cours de cuisine et j’ai commencé à suivre un chemin qui allait vraisemblablement changer ma vie pour toujours.

En 2014, après être devenu de plus en plus engagé dans la macrobiotique et avoir étudié dans différentes écoles en Espagne (par exemple Elena Corrales, Agnès Pérez, Eecuela de Vida), j’ai participé à la « Macrobiotic Summer Conference » organisée par l’Institut Kushi d’Europe. Je ne me suis jamais senti aussi à l’aise. Je ne me suis jamais senti aussi “chez moi”, si motivé, si heureux, entouré de gens qui “parlaient le même langage”. Quelque chose a changé après cela, même si je ne savais pas encore ce que c’était.

Et puis je me suis décidé : j'ai quitté mon emploi de professeur d'anglais lorsque j'ai eu l'opportunité d'étudier la macrobiotique à l'Institut macrobiotique du Portugal: j'ai suivi les niveaux intensifs internationaux 1 et 2.

C’était un saut dans l’inconnu mais quelque chose à l’intérieur de moi me disait de suivre mon cœur. J’ai également assisté au Niveau 2 de l’Institut Kushi à Haywards à l’École de David McCarthy et Nicola. En 2016-2017, je me suis inscrit pour le Niveau 3 à l’Institut Macrobiotique du Portugal à Lisbonne, obtenant finalement un diplôme en septembre 2017.

J’étais déterminé à améliorer mes compétences en cuisine. J’ai profité de toutes les opportunités d’avoir davantage d’expérience. J’ai aidé dans la cuisine à l’Institut à Lisbonne et j’ai passé un mois entier dans la cuisine à Organi Chiado, un restaurant fortement populaire dans le coeur de Chiado, centre-ville de Lisbonne, dirigé par Joao Sales, un de mes professeurs à l’Institut du Portugal.

Et j’ai commencé à donner des cours de cuisine et des consultations macrobiotiques. Un restaurant végétarien et bio dans Zaragoza, “La Retama”, m’a embauché pour donner deux cours sur la cuisine macrobiotique. C’était le début d’un nouveau mode de vie passionnant.

Depuis lors j’ai continué à étudier et à gagner en expérience, à enseigner la macrobiotique, à donner des ateliers de cuisine dans plusieurs lieux différents dans la ville de Saragosse et dans la Communauté Autonome d’Aragon.
J’étudie actuellement une formation professionnelle conventionnelle sur la Diététique et la Nutrition, parce que je pense que la recherche scientifique confirme ce que la macrobiotique défend depuis des décennies. Ceci m’a permis de mieux comprendre la relation entre l’alimentation et la santé.

Mon style de cuisine est influencé par l'amour des produits biologiques qui soutiennent la santé. Pour moi, la cuisine est l’art de trouver l’équilibre entre la simplicité, la saveur et la beauté.

Je fais toujours en sorte d’avoir de la couleur et de la variété dans mes plats. Je crois fortement au pouvoir de l’alimentation comme un élément moteur pour le développement personnel. Nous sommes des êtres “holistiques”, inséparables de nos corps, de nos esprits, de nos émotions et de l’environnement. Nos attitudes, pensées et sentiments sont reflétés dans nos choix alimentaires quotidiens et vice versa. Ils définissent qui nous sommes. C’est pourquoi la macrobiotique s’adresse d’abord à l’alimentation. Changez la qualité de votre sang et votre vie changera.”